Le Rabbin et l'Empereur -Roman -

 

L'incroyable histoire d'une imposture involontaire - Jean-Henry Maisonneuve- Editions du Panthéon

Les premiers lecteurs s'expriment

Service gratuit et accessible à tous

Créer mon site

Les avis reçus par mail

Monseigneur Jean-Michel di FALCO LEANDRI - Evêque émérite de Gap et d'Embrun

 

Merci de m'avoir fait parvenir votre roman et pardon d'avoir tardé à répondre...

Je vous remercie de vos vœux et vous adresse les miens pour vous-même et ceux que vous aimez. Que Dieu nous garde ! Cordialement

 

Annie, Lyon (69)

Encore une vie de Jésus !!! me suis je dit ..... mais j'ai envie de la lire......

J'ai, dès le début de ma lecture, été prise par le récit, l'écriture, la documentation, le rythme et la clarté du texte.....un véritable algorithme !!!! établi à partir d'un fait historique dont la nouvelle conclusion nous surprend mais, pour ma part, me séduit.

Ce très beau livre, objectif et appuyé par des recherches approfondies, convient tout à fait à ma manière de penser.En effet, agnostique et toujours en recherche de comprendre l'origine du monde et l'histoire des religions, je trouve quelques réponses à mon questionnement.... Félicitations à l'auteur pour ce chef d'oeuvre !!!!


Jacques, Reims (51)

Je vous conseille le merveilleux roman sur Jésus nouvellement paru, écrit par Jean Henry Maisonneuve, un de mes anciens élèves et membre de l’équipe théâtre de 1970 à 1975 dont j'étais moniteur, et ami de notre regretté Benoît Duquesne (1957 - 2014. Journaliste à France Télévisions)


Gérard, Toulouse (31)

En ce XXIème siècle qui devait être religieux ou ne pas être, comme ne l’a jamais écrit Malraux, on pourrait s’interroger sur l’intérêt d’un nouveau roman consacré à la vie du Christ. Qu’est-ce qui a bien pu pousser Jean-Henry Maisonneuve à se lancer dans une telle aventure ? C’est donc avec une grande curiosité que je me suis plongé dans la lecture de « Le Rabbin et l’Empereur ».

Le sous-titre de ce roman : « L’incroyable histoire d’une imposture involontaire » me laissait présager quelque malignité de l’auteur. Monsieur Maisonneuve allait-il employer sa verve légendaire à détricoter la doxa chrétienne ? Il n’en est rien. C’est en effet avec le plus grand respect pour le personnage Jésus que l’auteur a écrit son roman. Nous sommes donc bel et bien en présence d’un nouvel évangile mais j’oserai dire d’un "évangile laïc". Les grands moments de la vie de Jésus s’y retrouvent tels que la tradition nous les a enseignés mais avec une différence notable dans leurs explications. Là où la religion a embrumé les pistes de miracles, de prodiges et, osons le mot, de magie, Jean Henry Maisonneuve s’est ingénié à imposer la raison, la logique et la rigueur scientifique. Que les croyants ne s’en offusquent pas, tout au contraire. On retrouve dans ce roman le message du Christ mais ce message est passé au crible de la raison.

Les connaissances pyramidales de l’auteur, la somme colossale de sa documentation, le soin maniaque qu’il a du détail, resituent ce récit que nous connaissons tous dans son véritable cadre historique, géographique et sociétal. La part d’invention de l’auteur, car rappelons qu’il s’agit d’un roman, sert de substratum à la vérité, c’est le « mentir vrai » dans toute la noblesse de l’acception, ce que Goethe nommait le « Dichtung und Wahrheit ». Bien malin celui qui dans ce roman saura faire la part de la réalité et celle de la fiction. En cela cette biographie de Jésus ne serait-elle pas en creux la propre biographie de l’auteur ?

« Le Rabbin et l’Empereur » aurait pu être une somme indigeste pour le lecteur que ces sujets ne passionnent pas. La fluidité du style de Jean-Henry Maisonneuve, son sens du suspens, l’utilisation omniprésente du dialogue font de ce roman un véritable « page turner » que l’on dévore, avide de connaître la fin de l’histoire et cette fin ne manque pas de piquant. Lorsque le roman proprement dit s’achève, Jean Henry Maisonneuve ne peut cependant pas lâcher son lecteur sans explications. Il se lance alors dans cet exercice cher à Fassbinder et à Tavernier qui consiste à éclairer, développer et justifier son œuvre qui par ailleurs se suffisait à elle-même.  

 

Pierre, Dunes (82)

Je trouve que vous traitez un sujet délicat à l'heure actuelle ; avec + de 8 millions de musulmans chez nous et quand nous recherchons des certitudes

dans la révélation catholique ! Point de blasphème ! Les nuances entre les religions : elles sont millénaires et je les accepte mais sur mon sol et en raison de l'histoire de mon Pays, les insultes et destructions des responsables dits "laïques" + les marques visibles de l'invasion musulmane dominatrice m'ont conduit progressivement à comprendre que la défense s'imposait ! L'armée française a, en partie, pris ses marques dans la Chevalerie !

 

Anthony, Besançon (25)

Je tiens à vous féliciter pour ce roman que je vais me procurer car je suis curieux de le lire

 

Zélia, Bordeaux (33)

Décoiffant ce roman ! Félicitations à l'auteur et aux éditions du Panthéon pour avoir osé éditer ces révélations sur la vie de Jésus ! Si nous avions appris ces vérités en suivant nos cours de catéchismes, on serait peut-être moins bêtes aujourd'hui face à certains événements mondiaux : je comprends mieux les débats au sujet de Jérusalem !

 

Jean-Paul, Clermont (60)

Bravo pour ce roman et son style fluide. L'auteur sait bien accrocher son lecteur ! A bientôt pour la suite de vos écrits !

 

Laurence (44)

Un grand livre sur ce sujet, très bien documenté et très rigoureux, quelques doutes sur Myriam !
La fin de l'histoire peut troubler, c'est une version. Tibère avait vu juste. Ce livre conforte ma foi, quel travail de recherches, je l'ai dévoré

Lire un extrait gratuit